ETUDE SUR LE VERSEMENT
D’UN DIVIDENDE OU D’UNE PRIME
DE 4 000 € NET PAR MOIS SOIT 48.000 € PAR AN

L’opportunité entre le versement d’une prime au dirigeant de l’entreprise ou le versement d’un dividende, dans l’hypothèse où il détient la totalité du capital social, dépend essentiellement tant au titre de l’impôt sur les sociétés (IS), que de l’impôt sur le revenu (IRPP) et des prélèvements sociaux (prlvts sociaux) ou forfaitaires à la source.

Nous raisonnons sur l’hypothèse d’un bénéfice de 70.000 € avant IS, imposé à l’IS au taux de 15% jusqu’à 38.120 € puis à 33,33 % au-delà.

Nous raisonnons sur des revenus nets du foyer fiscal (avant le dividende ou la prime de 48.000 €) de 8.000 € par mois (96.000 € par an), soit 86.400 € de revenus nets (après abattement de 10 %) avec deux enfants à charge soit un QF de 3.

CFK Finance © Copyright 2014. Réalisation Easy High T