Le choix entre une mission exclusive et un mission non-exclusive est un véritable sujet dont il ne faut pas hésiter à s’ouvrir auprès de son consultant en fusion-acquisition.

Rappelons tout d’abord ce que recouvrent ces termes.
dans une mission exclusive, le vendeur n’entend pas signer plusieurs missions de vente et souhaite que CFK Finance intervienne seul dans son projet de cession; la durée de ce mandat peut être limitée;

dans une mission non exclusive, le vendeur confie la vente de son entreprise à CFK, mais se réserve la possibilité de missionner d’autres cabinets, voire d’agir seul.
Comment choisir entre ces deux formules ? Le conseil que je donne à nos clients est de tenir compte de la spécificité de leurs métiers. En effet, plus leur activité est unique, plus celle-ci devient repérable, et plus il est impératif de maîtriser des rumeurs sur sa mise en vente, informations qui pourraient déstabiliser le personnel, et, par ricochets, affaiblir les résultats de la société. Or, plus il y a de mandats, plus le contrôle des rumeurs devient difficile.

Aussi, nous recommandons aux entreprises facilement identifiables de préférer les missionss exclusives. Chez CFK, lorsque nous intervenons seuls sur un projet de vente, nous garantissons à nos clients une confidentialité absolue. C’est sans doute l’une des raisons pour lesquelles, de plus en plus d’entrepreneurs nous confient des missions exclusives…

CFK Finance © Copyright 2014. Réalisation Easy High T